Polytech S4 Intelligence Economique:Flavian14

De Wiki de Romain RUDIGER
Aller à : navigation, rechercher

Le Bicloo

  • Découvert par : Flavian BUTEAU
    • Découvert le : 20/04/2008
    • Paru le : 14/12/2007
  • Pertinence (de 1 à 4) : **
  • Fiabilité (de 1 à 3) : ***

Source

Résumé

Présentation du bicloo. On y dit que les service de velosharing ont très bien fonctionné à Paris et à Lyon. On y apprend que ce sont les publicitaires qui fincancent le développement de ces velosharing. Ici, Decaux.

Contenu

Le vélo en libre-service s'appellera bicloo Au printemps 2008, 700 vélos seront mis en location en libre-service dans la métropole. Baptisé Bicloo, le vélo « made in Nantes » débarque. Après Vélov'à Lyon, Vélib'à Paris, Nantes lance son « bicloo ». « Vous savez, le biclou, comme Germaine Fiffre qui traverse Paris avec son biclou dans La dame de Berlin de Franck et Vautrin », lance le député-maire. Nantes Métropole remet le terme biclou au goût du jour en baptisant « bicloo », le service de location de vélos en libre-service. Un nom qui comporte une pointe d'humour, « dans l'esprit des fous de Nantes Métropole. On ne se prend pas au sérieux », ajoute Jean-Marc Ayrault. Son poids : 22 kg. Ses couleurs : orange et gris argenté. Il comporte un panier à l'avant, un anti-vol intégré, un système de sécurité embarqué qui permet de détecter les pannes automatiquement. « L'entreprise Decaux a tiré profit du Vélov'à Lyon et du Vélib'à Paris, explique Christian Couturier, vice-président délégué aux circulations douces. Ce vélo est suffisamment robuste et rigide pour ne pas être dégradé. » À Paris, le succès du vélib'pendant les grèves a aussi engendré une hausse des dégradations. L'entreprise Decaux a donc décidé de sécuriser la selle. « On ne peut pas la voler », assure l'élu. Le cadre en acier, très rigide, « empêche les dégradations » et le cache-roue arrière ne permet pas d'abîmer le pneu.700 vélos en centre-villeAu printemps 2008, 700 vélos comme celui-ci seront déployés dans 79 stations du centre-ville, dans un périmètre de 6 km2 allant de la gare SNCF au bout du quai de la Fosse et du haut de la rue Paul-Bellamy au nord de l'île de Nantes. Pour louer un « bicloo », il suffira de se présenter à l'une de ces stations, d'y retirer une carte journalière ou hebdomadaire, au prix de 1 € la journée et 5 € la semaine. Voilà pour le tarif d'accès. Ensuite, le tarif de location variera d'1/2 heure gratuite à 1 € de l'heure et 7 € les 2 heures. Il sera également possible d'acheter une carte d'abonnement annuel, en la commandant à un prix de 20 €.L'objectif fixé par Nantes Métropole est d'atteindre au minimum 2 500 à 4 000 déplacements par jour. « Il s'agit surtout de trajets de courte durée, professionnels ou de loisirs, précise Christian Couturier. À Paris, la moyenne d'utilisation est de 17 minutes. »Il restera à aménager des pistes cyclables dans l'agglomération pour faciliter la circulation des « bicloo ». « Il faudrait des pistes en site propre, sécurisées, au moins sur les axes nord - sud et est - ouest de Nantes », plaide l'association Place au vélo, qui compte 1 000 adhérents. « Nous ne militons pas pour des pistes cyclables partout. Des bandes cyclables suffisent à certains endroits. » La métropole a aménagé, pour l'heure, 368 km de continuités cyclables.

Vanessa RIPOCHE.