Polytech S4 Intelligence Economique:Flavian13

De Wiki de Romain RUDIGER
Aller à : navigation, rechercher

Marguerite

  • Découvert par : Flavian BUTEAU
    • Découvert le : 20/04/2008
    • Paru le : 18/03/2008
  • Pertinence (de 1 à 4) : ***
  • Fiabilité (de 1 à 3) : ***

Source

Résumé

Explication et présentation du service de Marguerite. Il y est dit que cela évite aux famille d'acheter une autre voiture, ou permet aux personnes d'effectuer quelques trajets en périphérie de la ville. L'aspect "écolo" y est aussi développé à la fin.

Contenu

Des voitures en libre-service dès le 4 avril Un service d'auto-partage va être déployé dans le centre-ville de Nantes. Ce sont des voitures à louer sur abonnement pour une courte durée et de petits trajets. À Nantes, la marguerite n'est ni une fleur ni une vache. Mais une voiture, disponible à la location en libre-service à partir du vendredi 4 avril dans le centre-ville. Des petits modèles, comme la Twingo et des familiales comme le Focus CMax (5 places). Une trentaine de voitures seront déployées dans dix stations positionnées à des points stratégiques de la ville (1). Ces voitures sont à louer sur abonnement pour de petits trajets uniquement et pendant une courte durée (de 1 h à 24 h).

À quoi sert une marguerite ? Nantes Autopartage, la société nantaise qui développe le service, parie sur le concept de « la voiture de quartier ». Elle intéresse les personnes qui n'ont pas de voiture et désirent faire quelques courses en périphérie de la ville, aller voir des amis, sortir à une heure tardive... « Elle évite aussi aux ménages d'acheter une deuxième voiture. » Ce service d'auto-partage existe déjà à Paris, Marseille... La société ne veut pas se substituer à un loueur traditionnel. « Nous sommes en partenariat avec Europcar pour les personnes désirant partir en week-end ou en vacances. »

Comment louer une marguerite ? Il faut d'abord adhérer au service (100 € à vie) puis s'abonner (9,90 € par mois). Ensuite, il faut réserver par téléphone ou par internet. On peut s'y prendre à la dernière minute ou anticiper. On paye à l'heure et au kilomètre. Pour une Renault Twingo, c'est 3,90 € l'heure et 0,39 € le km (le carburant est inclus). Pour une Ford Focus CMax, c'est 4,90 € l'heure et 0,49 € le km. Les heures de nuit (minuit à 6 h) sont gratuites. Sur le site internet, il est possible de calculer le coût de sa location en un clic. Chaque adhérent possède un « pass'marguerite » qui lui permet d'accéder au service 7 jours sur 7 et 24 h sur 24 h.

Où louer une marguerite ? Elles seront garées sur des emplacements aériens afin d'être plus pratiques à utiliser et plus visibles avec leur toit orange. Le nom des rues où seront créées les stations n'a pas encore été communiqué par la société. Il ne sera « dévoilé » que lors de l'inauguration, le 4 avril.

La marguerite est-elle propre ? Le site internet de Nantes Autopartage affiche des voitures « écolos » : la Twingo deuxième génération possède leLabel éco 2, avec un taux d'émission de CO2 inférieur à 140 grammes par kilomètre. La Ford CMax roule au bioéthanol. Mais au-delà des véhicules propres, l'objectif de l'autopartage est de limiter l'utilisation de la voiture en centre-ville. Nantes Métropole qui a favorisé l'implantation de ce service prône « l'utilisation raisonnée » de l'automobile. À Paris, 41 % des abonnés étaient motorisés avant d'adhérer au système. Ils ne sont plus que 9 % ensuite. Autre argument : ceux qui pratiquent l'auto-partage divisent par trois le nombre de kilomètres parcourus. « 400 à 600 voitures devraient rapidement disparaître de la circulation à Nantes », espère Nantes Autopartage.

Début mai, le service de vélos en libre-service, le Bicloo, sera lui aussi lancé dans le centre de Nantes. Dans le même esprit que la voiture en libre-service, il s'agit de faire émerger d'autres modes de déplacement en ville.

Vanessa RIPOCHE.